Fédération Départementale des Chasseurs

+1-888-123-1234 info@company.com

Menu
Les suivis sanitaires

La Peste Porcine Africaine

 

Le 2 octobre 2018 à 10h, le ministre de l’agriculture, Stéphane Travert, a convié l’ensemble de la filière porcine et une délégation de la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) composée de Jacky Desbrosse, vice-président, et de Pascal Secula, Trésorier, pour évoquer le sujet brûlant qu’est la peste porcine africaine, en présence de multiples responsables de service de l’Etat comme, par exemple, la DGAL et l’ANSES.

Lors de cet entretien d’environ deux heures est ressorti immédiatement des points communs entre les différents acteurs.

La maladie est toujours, à ce jour, uniquement présente en Belgique sur un secteur très restreint, 20 cas positifs, recensés le 28 septembre dernier, ayant été d’ores et déjà décelés.

En France les mesures sont les suivantes :

–  Une zone d’observation renforcée (la ZOR) à la limite avec la zone belge dans les départements des Ardennes, de la Meuse et de Meurthe-et-Moselle, dans laquelle l’objectif est de s’assurer de l’absence de sangliers infectés grâce à l’organisation de « patrouilles de chasseurs »,

– Une zone d’observation correspondant à l’ensemble de ces trois départements ainsi qu’au département de la Moselle.

Dans la ZOR la chasse est interdite en forêt afin d’éviter de déplacer les sangliers. Dans le reste de ces départements, comme partout en France, il est fortement recommandé de réaliser d’importants prélèvements de sangliers afin de réduire les populations.

Retrouver des fiches sur les différentes maladies de la faune sauvage (Tularémie, VHD, Maladie de Lyme …)

Toutes les fiches en téléchargement ici

La Borreliose de Lyme, plus communément appelée maladie de Lyme, est une infection bactérienne transmissible à l’homme par morsure  de tiques. Cette infection est répandue dans le monde et il est dénombré quelques milliers de cas par an en France. Lorsqu’elle n’est pas traitée, la maladie peut mettre plusieurs années à se développer.

 

La première recommandation que nous pourrions donner afin d’éviter la maladie de Lyme est de se couvrir les membres inférieures lors d’une ballade en forêt ou si vous travaillez en pleine nature.

Le principal symptôme visible est l’apparition d’une tache rouge au niveau de la morsure de la tique.

La tache pourra atteindre 50 centimètres de diamètres si la maladie de Lyme n’est pas traitée à temps. Une fatigue générale, des maux de têtes et des douleurs articulaires sont généralement les premiers signes du développement de la maladie de Lyme. L’infection se développe en trois phases espacées dans le temps pouvant durer plusieurs années en fonction des individus et de l’origine de l’infection.

La Peste Porcine Africaine

La Peste Porcine Africaine est une maladie virale, qui a été découverte en Afrique sub-saharienne dans les années 1900. Cette maladie a déjà été introduite en Europe dans les années 60. Elle circulait alors parmi les élevages de porcs sur la péninsule ibérique. Quelques foyers avaient atteint le Sud de la France dans les Pyrénées Orientales. Le dernier foyer français s’est éteint en 1974 et l’Europe avait retrouvé son statut indemne de PPA. Sauf en Sardaigne où le virus est présent depuis cette époque, et n’occasionne plus réellement de maladie.

Ce virus ne touche que les animaux de la famille des suidés, c’est-à-dire uniquement les porcs et les sangliers en Europe.

L’Homme n’y est absolument pas sensible ainsi qu’aucune autre espèce sauvage.

Il est très résistant dans toutes les matières biologiques, aussi bien du vivant de l’animal (fèces), qu’après sa mort (cadavre) et après la transformation des produits carnés (salaison, congélation…). Ce virus est sensible à la chaleur : la cuisson d’une viande le détruit. Il n’est pas très contagieux, mais sa résistance élevée dans la matière organique peut générer une diffusion importante. En résumé, il suffit qu’un sanglier ou un porc consomme un reste de sandwich au jambon, fabriqué à partir d’un animal contaminé, jeté dans une poubelle, pour être contaminé et développer la maladie.