Fédération Départementale des Chasseurs

+1-888-123-1234 info@company.com

Menu
Venaison

Filière Venaison et Règlementation

 

QUELLES SONT LES ESPÈCES COMMERCIALISABLES ?


Sont autorisées toutes les espèces de mammifères chassables, mais concernant les oiseaux il existe une liste restrictive : canard colvert, pigeon ramier, perdrix grise, perdrix rouge et  faisan.
Des restrictions particulières peuvent exister localement et temporairement.
Le chasseur ne peut commercialiser pour le grand gibier que des animaux entiers, éviscérés et en peau.
Pour le petit gibier, les animaux seront vendus entiers, en plumes ou en poil, non éviscérés.

LES PÉRIODES DE COMMERCIALISATION DU GIBIER PAR LE CHASSEUR

Le chasseur ne peut commercialiser ou céder à titre gracieux que son propre gibier frais, c’est-à-dire celui issu de sa chasse donc pendant les périodes officielles d’ouverture de la chasse des espèces commercialisées.

 

LA TRAÇABILITÉ DES VENAISONS : IDENTIFICATION DES GIBIERS ET FICHE D’ACCOMPAGNEMENT DU GIBIER

Pour les grands gibiers, la traçabilité est individuelle via les bracelets de marquage. Cette identification va suivre la carcasse tout au long de sa commercialisation.
Pour les petits gibiers, l’identification se fait généralement par lot.
Le support de la traçabilité tout au long de la chaine de commercialisation est la fiche d’accompagnement du gibier. Elle sert aussi au support des informations sanitaires.

LES CONTRÔLES SANITAIRES : INSPECTION DES CARCASSES ET ANALYSE TRICHINE

 

Le chasseur est reconnu pleinement responsable de la sécurité et de la salubrité des venaisons qu’il « met sur le marché ».

La loi française lui impose des obligations de conformité et d’autocontrôles qui partent de la mise à mort du gibier et se renforcent de façon graduelle et différenciée suivant le lieu et la nature des marchés.

En aucun cas les contrôles  ne concernent les morceaux de balles, les plombs ou les esquilles d’os pouvant être trouvés dans les muscles. La responsabilité du chasseur comme du professionnel ne peut être engagée par une telle découverte ou un dommage causé. Il faut distinguer les deux types de circuits de commercialisation possibles